Mélanie SERRAULT | Julien DEFÉLIX Paysagistes associés | 2 rue du Professeur Zimmermann 69 007 Lyon | Tél. 04 72 78 21 69 | Mentions légales | ©Graphyte 2019

VIVRE ENSEMBLE

Un des grands enjeux des territoires et des villes est d’offrir à tous des espaces de proximité permettant une qualité de vie et d’usage aux habitants. L’appropriation de la ville par ses habitants passe par la réalisation de lieux à vivre investis et partagés mais aussi capables de s’adapter aux évolutions sociales ou culturelles à long terme. Au début d’un projet, il est souvent nécessaire de comprendre les pratiques humaines qui ont fait un lieu. Dans tous les cas, la prise en compte dès la conception des pratiques, moyens et usages futurs ainsi que l’implication des futurs usagers est indispensable pour une évolution positive du projet dans le temps.

NATURE EN VILLE

La ville durable se conçoit avec une trame verte allant des grands corridors écologiques d’échelle territoriale jusqu’aux friches et toitures colonisés par les plantes sauvages, en passant par l’ensemble des jardins, parcs, alignements d’arbres… Tous ces espaces de nature, en formant un vaste maillage vert, favorisent la biodiversité urbaine, participent à la climatisation de la ville et apporte une nature de proximité indispensable au bien être humain. Favoriser la nature en ville passe par la remise en place de cycles (eau, matière organique…) où l’homme à sa place et qui contribuent à enrichir des écosystèmes urbains avec ses sols, sa flore et sa faune spécifique.

PARTAGE DU SOL

Faire cohabiter la nature et l’Homme est une préoccupation majeure des zones urbaines en croissance. Nous sommes attentifs à ce que chacun de nos projets trouvent le juste équilibre entre les espaces les plus dessinés nécessaires aux usages et aux fonctions de la ville et des espaces où les dynamiques naturelles peuvent s’exprimer. Cette bonne cohabitation passe par un juste dimensionnement des espaces nécessaires au bon développement à terme du végétal, à l’infiltration des eaux pluviales sur site, à la préservation et la remise en place de sols fertiles…mais aussi par la mutualisation des fonctions. Un potager urbain, par exemple, répond à la fois au besoin des habitants et augmente fortement la présence de la nature dans un quartier.

TECHNIQUE & CRÉATIVITÉ

La séparation trop marquée entre un projet idéal et des solutions techniques qui s’efforcent de le faire exister est bien souvent à l’origine d’une mauvaise évolution dans le temps. Au contraire, la recherche de solutions techniques prenant en compte une compréhension approfondie du paysage du site est souvent une bonne réponse pour faire naître des lieux singuliers. Elles passent par le respect des processus naturels du site : topographie, écoulement des eaux, sols et végétaux existants. Avant d’être un paysage remarquable, les cultures en terrasses ne sont-elles pas d’abord une réponse technique intelligente d’adaptation à un site naturel ?

GESTION DE L'EAU

La gestion des eaux pluviales en surface peut devenir une composante essentielle du projet, capable de faire apparaître tout un paysage lié à la présence d’eau. Ces techniques de gestion dites alternatives s’avèrent adaptables et de bon sens dans bon nombre de situation y compris en zone urbaine dense. Les traditionnels tuyaux et bassins techniques enterrés sont remplacés par une majorité d’espaces plantés (noues, jardins creux, prairies humides…) qui permettent de répondre à plusieurs enjeux écologiques, économique et de valorisation du cadre de vie… La prise en compte de l’ensemble du parcours de l’eau, dès les premières phases de conception est essentielle pour mieux répartir et intégrer la gestion des eaux au projet d’aménagement.

PLACE DU JARDINIER

Des pratiques d’entretien réfléchies et maîtrisées sont à la source d’un enrichissement remarquable de paysage dans toutes ces dimensions : usages, biodiversité, pédagogie... Les différentes interventions deviennent un marqueur de temps, qui accompagnent les saisons et participent à la mise en scène du paysage. La fin du chantier n’est pour le végétal que le point de départ d’un long processus d’évolution, et l’accompagnement sur le long terme nous semble aussi important que la conception initiale. L’équilibre du sauvage et du régulier, le jeu permanent des contrastes entre des espaces tenus ou construits face à une expression naturelle du végétal constitue une source d’enrichissement permanent de l’image de nos projets.